Nabucco – Verdi

Télécharger livret Vo / Vf

ici

 


Compositeur Giuseppe Verdi
Librettiste Temistocle Solera
Genre Opéra en 4 parties
Création le 9 mars 1842 à la Scala de Milan.
Personnages

Nabucco, roi de Babylone (Baryton) Abigaïlle, esclave, présumée fille de Nabucco (Soprano) Ismaël, neveu du roi des Hébreux, amoureux de Fenena (Ténor) Zaccaria, Grand prêtre de Jérusalem (Basse) Le Grand prêtre de Belos à Babylone (Basse) Abdallo, vieil officier au service de Nabucco (Ténor) Anna, sœur de Zaccaria (Soprano) Fenena, fille de Nabucco (Mezzo-soprano) Soldats babyloniens, soldats hébreux, lévites, vierges juives, femmes babyloniennes, mages, grands du royaume de Babylone, Peuple (chœur)

Argument

Pour Giuseppe Verdi comme pour le public qui découvre ses opéras, dans une Italie prompte à s’enflammer à la moindre étincelle patriotique, Nabucco est l’opéra par lequel tout arrive : premier triomphe populaire, premier coup de maitre, première preuve que l’opéra romantique italien ne se fera pas sans ce jeune musicien au tempérament puissant, quasi inconnu jusqu’alors. Sur un sujet biblique de Solera, Verdi anime ses personnages d’une plume vigoureuse : vocalises pointues et accès de rage pour la terrible Abigaille ; vaillance, démesure, et soudaines bouffées d’humanité pour Nabucco, roi de Babylone. Sous les accents martiaux d’un orchestre bien cadencé s’envolent déjà ces mélodies immortelles qui disent l’inspiration ardente et la sensibilité à fleur de peau de cet audacieux. Mais Verdi réserve ses plus fougueuses envolées au peuple hébreu en quête de patrie : dans le célèbre chœur « Va pensiero » résonnent les accents plein d’espoir d’une Italie aspirant elle aussi à l’unité.

Résumé

L’action se déroule à Jérusalem et à Babylone en 586 avant Jésus-Christ. Nabucco, roi de Babylone, a triomphé des Hébreux. Zaccaria, leur grand prêtre, menace de tuer Fenena, fille de Nabucco, s’il ne renonce pas à ses menaces impies ; Fenena aime par ailleurs Ismaël, neveu du roi de Jérusalem. Seule la foudre divine semble stopper Nabucco qui, en osant se proclamer l’égal de Dieux, tombe terrassé : l’esclave Abigaille, persuadée jusque là d’être la fille légitime du roi, profite immédiatement de la situation pour lui ravir sa couronne, s’emparer du pouvoir et l’emprisonner. Eprise elle aussi d’Ismaël, Abigaille condamne Fenena au supplice. Depuis sa cellule, Nabucco prie le Dieu des Juifs ; il sera finalement libéré par ses hommes et interviendra juste à temps pour empêcher l’irréparable, sauvant sa fille Fenena et libérant les Hébreux opprimés. Abigaille périt empoisonnée, non sans avoir imploré le pardon pour ses crimes et béni l’union d’Ismaël et Fenena.

Acte 1

A l’intérieur du temple de Salomon, à Babylone, le grand-prêtre Zaccaria retient en otage Fenena, fille du roi Nabucco, dont l’armée vient d’infliger une défaite aux Hébreux. Or, Fenena est éprise d’Ismaël, neveu du roi de Jérusalem, qui l’aime en retour. Abigaille, qu’on dit être la fille de Nabucco, aime également Ismaël : elle lui propose de sauver les Juifs en échange de son amour – ce qu’Ismaël refuse. Nabucco fait une entrée spectaculaire

Acte 2

Abigaille a découvert, horrifiée, qu’elle n’était pas la fille de Nabucco mais une simple esclave. Dans un accès de colère, elle se dit prête à se venger de ce faux père, ainsi que de Fenena, sa rivale auprès d’Ismaël. Elle devra conquérir le royaume.

Acte 3

Abigaille a pris le pouvoir et mis aux fers Nabucco, terrassé par la foudre divine au moment où il se proclamait l’égal de Dieu ; elle lui refuse toute clémence et lui révèle qu’elle n’ignore rien de sa naissance. Sur les rives de l’Euphrate, les Hébreux pleurent leur patrie perdue. Zaccaria survient et leur reproche leur faiblesse : Babylone sera détruite prophétise-t-il.

Acte 4

Emprisonné et impuissant, Nabucco assiste au triomphe d’Abigaille. De sa cellule, il aperçoit, horrifié, sa propre fille Fenena menée au supplice. Il s’agenouille alors et se tourne vers Jéhovah, le Dieu des Juifs, qu’il supplie et implore.

Ses gardes sont venus libérer Nabucco. Au moment où Fenena et les Hébreux s’apprêtent à être suppliciés, le roi de Babylone intervient subitement, ordonne leur libération, puis encourage le peuple juif à regagner sa contrée et à dresser un temple à la gloire de Jéhovah. Tandis qu’Abigaille, qui s’est empoisonnée, meurt en confessant ses crimes, Ismaël et Fenena sont unis.

Unable to display PDF
Click here to download

Giuseppe Verdi


Giuseppe Fortunino Francesco Verdi est un compositeur romantique italien né le 10 octobre 1813 aux Roncole, mort le 27 janvier 1901 à Milan. Son œuvre, composée essentiellement d’opéras, très populaire de son vivant, connaît aujourd’hui encore un très grand succès.

Il est l’un des compositeurs d’opéra italien les plus influents du XIXe siècle, bien au-delà de Bellini, Donizetti et Rossini. Ses œuvres sont fréquemment jouées dans les maisons d’opéra du monde entier et, dépassant les frontières du genre, certains de ses thèmes sont depuis longtemps inscrits dans la culture populaire, comme La donna è mobile de Rigoletto ou Libiam ne’lieti calici de La Traviata. Bien que ses compositions soient parfois critiquées pour utiliser un diatonisme sacrifiant au goût populaire plutôt qu’un idiome musical purement chromatique et pour leur tendance au mélodrame, les chefs-d’œuvre de Verdi dominent encore le répertoire un siècle et demi après leur création.

Il demeure, aux côtés de Garibaldi et Cavour, une figure emblématique du Risorgimento.

Lorsque Verdi naît, le 10 octobre 1813, dans le petit village des Roncole, proche de Busseto, le département français du Taro est alors sous domination napoléonienne. L’acte de naissance de Verdi est de ce fait rédigé en français[1]. Les troupes autrichiennes reprennent cependant le Duché de Parme et Plaisance à peine quelques mois plus tard, en février 1814. La région restera sous le règne de l’archiduchesse Marie-Louise d’Autriche, l’ex-impératrice des Français, jusqu’à la mort de celle-ci en 1847. Verdi aura malgré tout été français durant les quatre premiers mois de sa vie, ce que semble avoir voulu dissimuler sa mère. Sans doute pour des motifs stratégiques de carrière future, elle a constamment déclaré à son fils qu’il était né le 9 octobre 1814. Verdi a d’ailleurs tout au long de sa vie fêté son anniversaire les 9 octobre.

 


 

 

 

From Wikipedia™, this document is available under the terms of the GNU FDL at : http://fr.wikipedia.org/wiki/Giuseppe_Verdi

 

The GNU FDL is available at : http://www.gnu.org/copyleft/fdl.html

 

 

Ecouter

⇓ Merci d’avance! ⇓



Ce site est disponible gratuitement, un grand merci d’avance de cliquer sur nos publicités afin qu’il le reste.