Médée – M.A Charpentier

Télécharger livret Vo / Vf

ici

 


Compositeur Marc-Antoine Charpentier
Librettiste Thomas Corneille
Genre Opéra en 5 actes
Création le 4 décembre 16931 à Paris
Personnages Médée, princesse de Colchos soprano / Marthe Le Rochois Nérine, confidente de Médée soprano / Jason, prince de Thessalie haute-contre / Louis Gaulard Dumesny Arcas, confident de Jason ténor / Créon, roi de Corinthe basse / Jean Dun Oronte, prince d’Argos baryton / Créuse, fille de Créon soprano / Fanchon Moreau Cléone, confidente de Créuse soprano / Troupe de Corinthiens / Troupe d’Argiens / Un petit Argien, déguisé en amour Troupe de captifs de l’Amour / Troupe de démons
Argument

Prologue

Un lieu rustique embelli par la présence de rochers et cascades
Il est entièrement consacré à chanter la gloire de Louis XIV. Les armées royales ont connu quelques succès dans la lutte qui oppose la France à Guillaume, roi d’Angleterre et de Hollande à la fois. Les choeurs (habitants des bords de la Seine et bergers héroïques) se réjouissent. A leur appel apparaissent dans un palais de nuages qui descend du ciel la Victoire (soprano), la Gloire (soprano) et Bellone (alto) qui chantent les succès militaires, les bienfaits du roi et le retour à une paix prochaine. Les choeurs s’associent à ce voeu.

Acte I

Une place publique, à Corinthe, ornée d’un arc de triomphe, de statues et de trophées sur des piédestaux
Médée – décor
Jason, prince de Thessalie (ténor) et Médée, princesse de Colchos (soprano), poursuivis par la haine des Thessaliens à la suite des crimes de Médée, sont venus chercher la protection de Créon, roi de Corinthe. (1) Médée se plaint à sa confidente Nérine que Jason s’éloigne d’elle. Nérine lui fait valoir que Jason ne fait qu’essayer de se concilier Créuse, la fille du roi Créon. (2) Jason arrive et explique qu’il est essentiel de se concilier les bonnes grâces de Créuse (soprano) car elle règne entièrement sur l’esprit de son père. Il demande à Médée de donner à Créuse une robe qui lui a beaucoup plu. Médée accepte. (3) Après le départ de Médée, c’est au tour de Jason de se plaindre à son confident Arcas : l’amour de Médée l’effraie d’autant plus que ses sentiments le portent vers Créuse. (4) Créon arrive et annonce l’arrivée d’Oronte, prince d’Argos, promis à Créuse, mais ne dissuade pas Jason d’aimer celle-ci. (5) Une fanfare annonce Oronte qui déclare venir par amour pour Créuse. Créon lui demande de d’abord l’aider à combattre les Thessaliens. (6) Choeur de guerriers corinthiens et Argiens qui convient Jason à les mener à la victoire.

Acte II

Un vestibule du palais, orné d’un grand portique
(1) Créon explique à Médée qu’il ne la livrera pas à ses ennemis, mais que, criminelle, elle doit s’éloigner. Jason, qui est un héros, restera à Corinthe ainsi que les enfants qu’il a eus de Médée et qui seront traités en princes. Médée proteste en vain : les crimes qu’elle a commis, elle ne les a commis que par amour pour Jason. Rien ne peut faire changer Créon d’avis, qui fait valoir que son départ est demandé par le peuple corinthien. (2) Médée confie ses enfants à Créuse. (3) Créon et Créuse se réjouissent : Oronte apporte son soutien, et les noces de Créuse et de Jason pourront avoir lieu. (4) Créon annonce à Jason que Médée est prête à partir. (5) Créuse persuade Jason que c’est bien lui qu’elle aime. (6) Oronte déclare son amour à Créuse (7) Procession des captifs de l’Amour qui chantent un épithalame où les paroles françaises se mêlent à des textes italiens.

Acte III

Un lieu réservé aux enchantements de Médée
Médée – décor
(1) Oronte promet à Médée la protection des murs d’Argos et de ses guerriers si elle peut arranger un mariage entre lui et Créuse. Médée lui explique alors que c’est l’amour de la princesse et de Jason qui est la cause de son bannissement. Il ne leur reste plus qu’à unir leurs infortunes pour lutter contre un sort contraire. (2) Jason essaye de calmer Médée en lui expliquant qu’il n’accepte les propositions de Créon que pour sauver la vie de leurs enfants et qu’elle n’a rien à craindre. (3) Médée reste seule en proie aux sentiments les plus noirs. (4) Nérine lui annonce que tout se prépare pour les noces de Créuse et de Jason. Malgré les conseils de sagesse de Nérine, Médée éclate de fureur et fait appel aux démons pour qu’ils préparent, à l’intention de sa rivale, une robe empoisonnée. On voit apparaître puis disparaître des Esprits en l’air (5) Médée invoque les noires filles du Styx. (6) La Jalousie, la Vengeance et une troupe de Démons viennent se mettre au service de Médée et apporter la robe. (7) Les Démons apportent une chaudière infernale, dans lequel ils jettent des herbes qui doivent composer le poison. Bruits de l’enfer. Des Monstres naissent, et après que les démons ont répandu du poison sur eux, ils meurent. Médée prend du poison et le répand sur la robe. Médée emporte la robe, les démons disparaissent

Acte IV

L’avant-cour du palais de Créon, un jardin magnifique dans le fond
(1) Jason et Cléone admirent la beauté de Créuse qui est vêtue de la robe offerte par Médée. (2) Jason déclare sa flamme à Créuse. L’arrivée d’Oronte fait partir Créuse. (3) Le prince peut ainsi constater la réalité de l’amour entre Jason et la princesse. (4) Oronte confirme à Médée que se soupçons étaient justifiés. Médée affirme que jamais Jason ne sera l’époux de la fille de Créon. (5) Elle en fait le serment malgré les conseils de modération que lui renouvelle Nérine. (6) Entouré de ses gardes, le roi de Corinthe s’irrite de voir que la magicienne n’est pas encore partie pour l’exil. Médée répond en refusant de partir tant qu’Oronte n’aura pas épousé Créuse. Le roi ordonne qu’on se saisisse de l’insolente. Un coup de baguette précipite la pièce dans le domaine de la magie. Les gardes entourent Créon au lieu de se saisir de Médée. (7) Surviennent des fantômes qui se transforment en femmes agréables, séduisent les gardes dans une sorte de ballet. (8) Médée menace Créon et appelle sur lui la Fureur. Celle-ci paraît avec son flambeau et passe devant Créon. (9) Celui-ci, resté seul, invoque les divinités infernales et sombre dans la folie.

Acte V

Le palais de Médée
(1) Médée, en présence de Nérine, se réjouit de ses succès et se prépare à pousser sa vengeance à l’extrême en immolant ses enfants aimés de Jason. (2) Créuse vient implorer la pitié de Médée pour Corinthe dont elle prévoit le malheur. Elle accepte même la condition posée par Médée : renoncer à épouser Jason. (3) Cléone vient annoncer que, dans une crise de folie, Créon s’est suicidé après avoir tué Oronte. (4) Créuse crie son horreur à Médée. (5) Médée touche Créuse de sa baguette et s’en va. La robe de Créuse se transforme en robe de feu, et (6) Créuse expire entre les bras de Jason. (7) Celui-ci crie vengeance. (8) Médée s’élève dans les airs sur un char tiré par deux dragons et signale à Jason qu’elle a poignardé ses enfants. Toutes les statues se brisent. Des Démons arrivent de tous côtés, des torches à la main, qui mettent le feu au palais. Puis ils disparaissent, la nuit tombe sur des ruines et des pluies de feu.

Unable to display PDF
Click here to download

Marc-Antoine Charpentier


Musicien français baroque. Rival de Lulli. Tandis que ce dernier compose à la cour de Louis XIV, Charpentier excelle dans la musique religieuse. C’est un maître des modulations harmoniques. Sa musique ne peut pourtant pas être qualifiée de « savante ». Il incorpore çà et là des mélodies populaires ou des airs de danse aux moments les plus inattendus, là où, classiquement, on attend du recueillement ou du grandiose. Certaines pièces pourraient d’ailleurs être confondues avec des classiques du répertoire « A Coeur Joie » avec deux cents ans d’avance. Et puis il a composé, sans le savoir, la musique pour l’Eurovision (l’ouverture du Te Deum).
Considéré comme l’un des compositeurs français majeurs de son siècle, Marc-Antoine Charpentier commence par étudier la peinture, ce qui l’emmène en Italie, où il prend la décision de s’adonner à la musique suite à sa rencontre avec Carissimi, avec qui il étudiera. En 1672, Molière, brouillé avec Lully, lui propose de remplacer ce dernier pour assurer la musique de ses comédies-ballets : malheureusement, après quelques collaborations, Molière meurt à la quatrième représentation du Malade imaginaire, pour lequel Charpentier s’était surpassé. Cet épisode fera naître une inimitié croissante entre lui et Lully, qui est influent à la cour : les ennuis commencent pour Charpentier, qui subit plusieurs vexations comme l’obligation de réorchestrer le Malade imaginaire sur ordre du surintendant du roi. … et suggestion de Lully. Il continuera cependant à travailler pour la cour et la Comédie Française, notamment grâce à l’affection que porte Louis XIV à ses oeuvres. Par la suite, il entre au service de Marie de Lorraine, puis se place sous la protection de la famille d’Orléans : il enseignera notamment la musique au duc de Chartres et au duc d’Orléans. Parmi ses compositions, qu’il chante lui-même avec une voix de haute contre, on peut noter Médée, tragédie en musique dont le livret fut écrit par Corneille.

 


 

 

 

From Wikipedia™, this document is available under the terms of the GNU FDL at : http://fr.wikipedia.org/wiki/Marc-Antoine_Charpentier

 

The GNU FDL is available at : http://www.gnu.org/copyleft/fdl.html

 

 

Ecouter

⇓ Merci d’avance! ⇓



Ce site est disponible gratuitement, un grand merci d’avance de cliquer sur nos publicités afin qu’il le reste.