L’italiana in Algeri – Rossini

Télécharger livret Vo / Vf

ici

 


Compositeur Gioachino Rossini
Librettiste Angelo Anelli
Genre Opéra en 2 actes
Création pour le Teatro San Benedetto à Venise et créé le 22 mai 1813
Personnages Mustafa, Bey d’Alger, basse Elvira, sa femme, soprano Zulma, confidente d’Elvira, contralto Haly, serviteur du Bey, basse Isabella, contralto Lindoro, italien amoureux d’Isabella, ténor Taddeo, vieil Italien, baryton
Argument

Mustafà, Bey d’Alger et plus que las de sa femme, la docile Elvira, charge le Capitaine des corsaires de lui trouver une de ces piquantes Italiennes. Le hasard du dramma giocoso porte sur ses rives Isabella, une Italienne d’une beauté sans égale à la recherche de son fiancé Lindoro, que Mustafà retient justement captif dans son sérail. Le Bey destine en effet ce dernier à sa femme Elvira, espérant ainsi s’en débarrasser définitivement. Isabella, flanquée de son assommant sigisbée Taddeo, qu’elle fait passer pour son oncle afin de le sauver du pal, s’en remet à son pouvoir de séduction. Elle entend bien profiter de la cour maladroite dont l’assaille le sultan pour reprendre les affaires en main et rétablir les couples dans leur configuration originelle. Reste aux amoureux à s’échapper du sérail en endormant la méfiance du souverain : lors d’une truculente mascarade de cérémonie, Mustafà est admis au sein de la confrérie des « Pappa taci » (littéralement : « bouffe et tais-toi »), et forcé à manger, boire et se taire, quoi qu’il advienne. Succombant à la torpeur de l’alcool, tandis que les Turcs de sa suite sont déjà ivres morts, il laisse les amants prendre la fuite en compagnie de ses esclaves Italiens exhortés à la sédition par la jeune femme. Mustafà se résout à revenir à Elvira et à renoncer à jamais aux Italiennes.

Unable to display PDF
Click here to download

Gioacchino Rossini


Gioacchino Rossini (* Pesaro, 29 février 1792 – † Passy, 13 novembre 1868), italien, est l’un des plus grands compositeurs d’opéras du XIXe siècle.

Sa vie fut d’une certaine façon comparable à l’un de ses célèbres crescendi (il composa son premier opéra à l’âge de quatorze ans) ; puis alors qu’il s’apprêtait à une deuxième existence, vint l’impromptu et précoce abandon du théâtre musical et la retraite paisible dans la campagne parisienne. Avec encore de nombreuses pages de musique à écrire.

Né trois mois après la mort de Mozart, le « cygne de Pesaro » – ainsi qu’il fut surnommé – imprima au mélodrame un style qui devait faire date et dont quiconque, après lui, se devait de tenir compte; plus de trente opéras dans tous les genres, de la farce à la comédie en passant par la tragédie et l’opéra seria. Le principal apport de Rossini au monde de l’opéra :

* une standardisation unique de la manière de chanter aussi bien dans le répertoire comique que tragique ;
* une virtuosité vocale extrêmement développée et indirectement inspirée par la technique vocale baroque ;
* la création de blocs musicaux développés rompant avec la tradition des arias alternées aux récitatifs. Ces grandes scènes appelées « pezzi chiusi » (morceaux fermés) comprennent généralement une introduction orchestrale récitée, une section lyrique lente, une section intermédiaire plus dramatique (tempo di mezzo) et une cabalette (section rapide, la plus virtuose, la plus exaltée). Le pezzo chiuso présent dès la seconde décennie du XIXe siècle survivra jusque dans les opéras de Verdi les plus tardifs.

Dans le cadre de ses œuvres bouffes, Rossini développe une veine comique proche de l’absurde (le Turco in Italia présente un poète en manque d’inspiration qui doit créer un sujet d’opéra, celui-là même qui se joue sous l’oeil des spectateurs). Dans certaines grandes scènes d’ensemble, les personnages deviennent de véritables pantins et sont réduits à la récitation d’onomatopées qui renforcent leur côté mécanique (Italiana in Algeri). Les opéras de la période napolitaine, à l’attention du Teatro San Carlo, développent une écriture orchestralement plus élaborée et un style romantique plus grandiloquent (Mosè).

 


 

 

 

From Wikipedia™, this document is available under the terms of the GNU FDL at : http://fr.wikipedia.org/wiki/Gioacchino_Rossini

 

The GNU FDL is available at : http://www.gnu.org/copyleft/fdl.html

 

 

Ecouter

⇓ Merci d’avance! ⇓


    No Twitter Messages.