Lakmé – Léo Delibes

Télécharger livret Vo / Vf

ici

 


Compositeur Léo Delibes
Librettiste Edmond Gondinet et Philippe Gille
Genre Opéra en 3 actes
Création le 14 avril 1883 à l’Opéra-Comique de Paris
Personnages Gérald, officier britannique (ténor) Frédérick, officier britannique (baryton) Nilakantha, prêtre brahmane (basse) Lakmé, fille de Nilakantha (soprano léger et colorature) Mallika, servante de Lakmé (mezzo-soprano) Hadji, servant hindou (ténor) Ellen, fille du gouverneur (soprano) Rose, amie d’Ellen (soprano) Miss Benson, gouvernante d’Ellen (mezzo-soprano)
Argument

Acte I

Au lever du jour, dans le jardin luxuriant d’un temple hindou, le brahmane Nilakantha bénit ses fidèles. Tous se placent sous la protection de sa fille Lakmé, prêtresse de Dourga. Nilakantha invoque la vengeance des Dieux contre l’occupant anglais avant de prendre congé, appelé à la ville pour célébrer une fête religieuse. Il charge Mallika et Hadji de veiller sur Lakmé jusqu’à son retour.

Après avoir posé ses bijoux sur une table en pierre, Lakmé part cueillir des fleurs de lotus bleu sur la rivière sacrée en compagnie de sa servante Mallika, afin de prévenir « les haines sacrilèges » qui pourraient s’abattre sur son père. En leur absence, poussés par la curiosité, Ellen, fille du gouverneur britannique, Rose, sa cousine, Mistress Bentson sa gouvernante, Gerald son fiancé et Frédéric, le compagnon d’armes de ce dernier, pénètrent dans le jardin malgré les réticences de Mistress Bentson et les mises en garde de Frédéric. Le jeune homme révèle l’identité du maître des lieux : il s’agit d’un brahmane fanatique, Nilakantha, dont la fille Lakmé reste cachée aux yeux du monde. Craignant pour sa protégée, Mistress Bentson précipite le départ au grand dam d’Ellen qui, en souvenir, charge son fiancé de dessiner les bijoux laissés sur la table de pierre. Resté seul, Gerald se prend à imaginer la beauté de celle qui les possède.

Surpris par le retour des deux jeunes femmes, il se cache dans un massif d’arbustes pour les observer, à leur insu, mais il est aussitôt découvert par Lakmé. Celle-ci ne tarde pas succomber au charme du jeune homme dont elle admire la témérité. Elle le met en garde contre la colère de son père. Gerald s’enfuit juste à temps mais le brahmane découvre le sacrilège et appelle à la mort du blasphémateur.

Acte II

Sur une place grouillante de monde, le marché touche à sa fin. Parmi la foule, Mistress Bentson est malmenée par des badauds malveillants. Frédéric et Rose lui portent secours, bientôt rejoints par Gerald et Ellen. La jeune fille ne sait pas encore que son fiancé doit partir à la guerre le lendemain. Frédéric voyant son ami encore envoûté par les charmes de Lakmé, ne manque pas de lui rappeler ses devoirs de soldat. Les marchands partis, des bayadères entrent en scène et dansent devant la foule ébahie.

Pendant ce temps, Nilakantha, déguisé en mendiant, arrive avec sa fille. Alors que des militaires anglais défilent au loin, le brahmane ordonne à sa fille de chanter. Il espère ainsi démasquer le blasphémateur tandis que Lakmé implore, sans succès, la clémence pour son bien-aimé. Lorsqu’elle l’aperçoit, Lakmé s’évanouit. Surgi de la foule, Gerald se porte à son secours. Nilakantha tient le coupable qu’il désigne discrètement aux conjurés. Profitant du passage du cortège en l’honneur de la déesse Dourga, les deux amants se jurent une fidélité éternelle avant que Nilakantha n’accomplisse sa vengeance et poignarde Gerald qui tombe, évanoui.

Acte III

Au cœur de la forêt, Lakmé veille Gerald étendu sur un lit de feuillage. A son réveil, il se remémore les événements et comprend que Lakmé l’a soigné. Dans le lointain, des couples d’amoureux se rendent à la source sacrée pour sceller leur union et s’attirer la protection des Dieux. Lakmé suggère d’en faire autant pour bénir leur amour et part chercher l’eau sacrée. Pendant son absence survient Frédéric, soulagé de retrouver son ami vivant. Il lui rappelle que leur régiment part dans une heure et invoque une nouvelle fois son honneur de soldat.

A son retour, Lakmé perçoit un changement dans le comportement de Gerald, désormais attiré par les tambours et les fifres des militaires qui défilent au loin. Elle réitère son serment d’amour en lui offrant de boire à la coupe sacrée mais comprenant qu’elle va perdre son bien-aimé, elle se suicide en mordant la feuille d’une plante mortelle. Défaillante, elle agonise dans les bras de Gerald lorsqu’arrive Nilakantha résolu à tuer le jeune homme. Lakmé l’arrête au nom de l’eau sacrée qui la lie désormais à Gerald, et meurt. Nilakantha exulte : Lakmé a gagné la vie éternelle.

Unable to display PDF
Click here to download

Léo Delibes


Delibes étudia au Conservatoire de Paris et obtint un premier prix de solfège en 1850. Son ballet, Coppélia, joué à l’Opéra de Paris en 1870, fut un triomphe. Basé sur une histoire de l’écrivain allemand Ernst Theodor Amadeus Hoffmann, il conte la destinée du vieux Dr Coppelius et de sa poupée Coppélia. En 1876, il publia Sylvia, ballet dont l’action se déroule en Grèce. Grand amateur de danse, Tchaïkovsky admirait ces deux ballets. En 1882, il écrivit un pastiche d’airs et de danses anciens pour Le Roi s’amuse de Victor Hugo, qui a fourni plus tard le sujet du Rigoletto de Verdi.

Son célèbre opéra Lakmé, qui narre l’amour impossible d’un officier britannique et de la fille d’un prêtre de Brahma, dans l’Inde du XIXe siècle, confirma sa gloire. La Scène et légende de la fille du paria, dit Air des clochettes est un morceau de bravoure pour les soprani colorature. Son duo D’où viens-tu ? Que veux-tu ? est également fameux. En 1884, Delibes est élu membre de l’Académie des Beaux-Arts.

Delibes reste dans les mémoires comme un maître de la tradition musicale française, légère et mélodieuse, comme il le proclamait lui-même : « Pour ma part, je suis reconnaissant à Wagner des émotions très vives qu’il m’a fait ressentir, des enthousiasmes qu’il a soulevés en moi. Mais si, comme auditeur, j’ai voué au maître allemand une profonde admiration, je me refuse, comme producteur, à l’imiter. »

Il mourut en laissant un opéra inachevé, Kassya, qui sera orchestré par Jules Massenet.

 


 

 

 

From Wikipedia™, this document is available under the terms of the GNU FDL at : http://fr.wikipedia.org/wiki/L%C3%A9o_Delibes

 

The GNU FDL is available at : http://www.gnu.org/copyleft/fdl.html

 

 

Ecouter

⇓ Merci d’avance! ⇓


    No Twitter Messages.