Cendrillon – J. Massenet

Télécharger livret Vo / Vf

ici

 


Compositeur Jules Massenet
Librettiste Henri Cain et de Paul Collin
Genre Opéra en 4 actes et 6 tableaux
Création à l’Opéra-Comique, à Paris, le 24 mai 1899
Personnages Lucette, surnommée Cendrillon, fille de Pandolfe soprano Le Prince charmant falcon ou soprano de sentiment Madame de la Haltière, comtesse, 2ème épouse de Pandolfe, mezzo-soprano et belle-mère de Cendrillon Pandolfe, père de Cendrillon baryton-basse Noémie, fille de Mme de la Haltière, demi-sœur de Cendrillon soprano Dorothée, fille de Mme de la Haltière, demi-sœur de Cendrillon mezzo-soprano La Fée soprano léger Le Roi baryton Le Doyen de la faculté ténor Le Surintendant des plaisirs baryton Le Premier Ministre baryton-basse Les Six esprits 4 soprani et 2 contralti Chœurs des serviteurs, docteurs, ministres, Dames et Seigneurs La voix de Hérault
Argument

Acte I

Pandolfe, un roturier au caractère faible, regrette d’avoir quitté sa campagne pour épouser la Comtesse
de la Haltière, d’autant que sa fille Lucette, appelée Cendrillon, est la laissée-pour-compte de la famille
recomposée. L’ambitieuse comtesse ne songe qu’à préparer, à grand renfort d’artifices, ses deux filles
Noémie et Dorothée pour paraître au bal du Roi le soir-même. Restée seule, Cendrillon songe avec
regret au bal et range la maison avant de s’endormir. Sa marraine la Fée paraît et commande à ses follets
une robe couleur de ciel et un attelage complet. Lorsque Cendrillon se réveille, elle est métamorphosée
et part au bal sur la promesse de le quitter avant minuit. Ses pantoufles enchantées la rendront
inconnue à ses proches.

Acte II

Chez le Roi, tout est prêt pour le bal mais ni courtisans, ni médecins, ni ministres ne parviennent à
distraire de sa mélancolie le jeune Prince Charmant qui ne rêve que d’amour. Alors que les danses se
succèdent afin de lui permettre de choisir une épouse, Cendrillon paraît. Le coup de foudre est
réciproque. Minuit arrache les amoureux l’un à l’autre.

Acte III

De retour chez elle, Cendrillon regrette d’avoir perdu une pantoufle dans sa fuite. Ses demi-sœurs et sa
belle-mère rentrent peu après, furieuses que le bal ait été écourté par la disparition de l’inconnue
qu’elles calomnient. Cendrillon est bouleversée. Bien que Pandolfe ait trouvé la force de chasser les
trois harpies et lui promette de la ramener au pays, Cendrillon décide de s’enfuir seule jusqu’au Chêne
des fées.

Sous le Chêne sont rassemblés autour de la Fée, follets et esprits qui se dispersent quand arrivent, par
des chemins différents, Cendrillon et le Prince Charmant. Chacun prie la Fée de lui rendre l’aimé(e) et
entend l’autre sans le voir. La Fée les autorise à s’embrasser et les endort.

Acte IV

Plusieurs mois ont passé et Cendrillon sort d’un long sommeil entrecoupé de délires. Elle se demande
si elle n’a pas tout rêvé, ce que lui confirme son père. Mais dans la rue, un appel la réconforte : un
héraut invite, de la part du Prince, toutes les jeunes filles du royaume à essayer la pantoufle perdue.
Dans la cour d’honneur du château se pressent les jeunes filles. L’arrivée de Cendrillon redonne vie au
Prince défaillant. Leur union bouleverse Pandolfe mais c’est Mme de la Haltière qui manifeste la joie la
plus tapageuse.

Unable to display PDF
Click here to download

Jules Massenet


Jules Massenet est un compositeur français né à La Terrasse, près de Saint-Étienne, le 12 mai 1842 et mort à Paris le 13 août 1912.
Il est le fils d’Alexis Massenet (1788-1863), industriel fabriquant des lames de faux à Pont-Salomon, près de Saint-Étienne, et d’Adélaïde Royer de Marancour (1809-1875). Benjamin d’une famille de douze enfants, Jules Massenet monte à Paris dès 1848, obtient un premier prix de piano en 1859 puis remporte le Grand Prix de Rome en 1863 grâce à sa cantate David Rizzio. Il rencontre à cette occasion Franz Liszt qui lui demande de le seconder dans ses tâches d’enseignement. Trois ans plus tard, il regagne Paris et y connaît ses premiers succès avec les opéras : La Grand’tante, Don César de Bazan, Marie-Magdeleine et Le Roi de Lahore. En 1878, il est nommé professeur au Conservatoire et compte Gustave Charpentier, Ernest Chausson, Georges Enesco, Henry Février, Charles Koechlin, Albéric Magnard, Gabriel Pierné et Florent Schmitt parmi ses élèves.

En 1884 est créé un de ses opéras les plus populaires, Manon, d’après le roman Manon Lescaut de l’Abbé Prévost. Parmi ses autres œuvres célèbres, Don Quichotte, Hérodiade, Le Cid, Le Jongleur de Notre-Dame et plus encore, Werther, d’après Les Souffrances du jeune Werther de Goethe. Thaïs ne connut le succès qu’une décennie après sa création en raison de son sujet sulfureux, malgré sa superbe Méditation religieuse pour violon solo au deuxième acte, connue sous le nom de Méditation de Thaïs.

Doté d’une force de travail impressionnante, il était capable de composer de nombreuses heures d’affilée : ses journées commençaient à quatre heures du matin, alternant compositions, enseignements et auditions. Il a laissé une œuvre essentiellement lyrique (vingt-cinq opéras) mais aussi pianistique et symphonique.Très influencé par les sujets religieux, il a souvent été considéré comme l’héritier de Charles Gounod.

L’influence de Massenet se ressentira chez de nombreux compositeurs tels Ruggero Leoncavallo, Pietro Mascagni, Giacomo Puccini ou Claude Debussy dans son Pelléas et Mélissandre

 


 

 

 

From Wikipedia™, this document is available under the terms of the GNU FDL at : http://fr.wikipedia.org/wiki/Jules_Massenet

 

The GNU FDL is available at : http://www.gnu.org/copyleft/fdl.html

 

 

Ecouter

⇓ Merci d’avance! ⇓



Ce site est disponible gratuitement, un grand merci d’avance de cliquer sur nos publicités afin qu’il le reste.