Le Cid – J. Massenet


Télécharger livret Vo / Vf

ici

 


Compositeur Jules Massenet
Librettistes Livret d’Adolphe d’Ennery, de Louis Gallet et d’Édouard Blau d’après la pièce homonyme de Pierre Corneille, et Las Mocedades del Cid de Guillén de Castro.
Genre 4 actes et 10 tableaux
Création le 30 novembre 1885 à l’Opéra de Paris.
Personnages Rodrigue, chevalier (ténor) Don Diègue, son père (basse) Chimène (soprano dramatique) Don Gomès, comte de Gormas, son père (basse chantante) Le Roi (baryton) L’Infante (soprano)
Argument

En Espagne, au 11ème siècle ; Actes I, II et III, à Burgos ; Acte IV à Grenade.

Acte I – Premier tableau – Burgos, une salle chez le Comte de Gormas. Le Comte et ses amis évoquent Rodrigue qui va bientôt être armé chevalier ; Entre Chimène qui s’en réjouit ouvertement, d’autant plus que son père est loin de s’opposer à son mariage avec le jeune homme, fils d’une illustre famille. Le Comte, lui, espère bien devenir le gouverneur de l’infant, comme on le lui prédit. Restée seule, Chimène proclame son amour et est rejointe par l’Infante qui lui avoue être éprise de ce même Rodrigue mais qui la rassure en affirmant qu’une telle mésalliance ne peut se réaliser : Chimène épousera Rodrigue.

Deuxième tableau : une galerie conduisant du palais à l’entrée de la cathédrale. Le peuple, assemblé devant la cathédrale, rend grâce à Dieu de la victoire sur les Maures. Le Roi fait appeler Rodrigue qui jure fidélité à son roi et reçoit son épée. Tout le monde invoque Saint-Jacques, y compris Rodrigue qui se place sous la protection sur saint.

Le roi révèle à Don Diègue qu’il l’a choisi pour être le précepteur de l’infant. Colère du comte qui cherche querelle à Don Diègue ; le ton monte, le Comte gifle Don Diègue qui veut riposter par les armes mais est pris de faiblesse. Demeuré seul, il se livre à son désespoir et finit par demander à son fils de le venger. Rodrigue accepte, déchiré par la vision de Chimène qui passe devant les colonnades.

Acte II – Troisième tableau – Une rue à Burgos. Rodrigue erre seul, abattu. Il fait nuit. Il n’a plus le choix, il doit venger son père. Survient le Comte qui d’abord le dissuade de se mesurer avec lui puis finit par accepter quand Rodrigue lui demande s’il a peur de mourir. Duel rapide et fatal au père de Chimène ; arrive la foule, puis Don Diègue qui jubile, et enfin Chimène qui s’évanouit lorsqu’elle apprend que l’assassin de son père n’est autre que Rodrigue.

Quatrième tableau – La grande place de Burgos. Le matin. La foule danse et l’Infante distribue l’aumône puis bénit les fiancés. Arrive le roi qu’elle accueille et qui la remercie d’être son ambassadrice. Mais Chimène survient, demandant justice pour la mort de son père, suivie de Don Diègue qui plaide la cause de son fils et demande à être châtié à sa place puisque c’est sa vieillesse la seule responsable de la mort du Comte. Chimène est troublée, Rodrigue aussi et l’assistance divisée. Arrive un envoyé Maure annonçant la reprise des combats. Le roi s’inquiète : Le Comte, son meilleur capitaine est mort ; qui va commander l’armée ? Don Diègue suggère que Rodrigue le remplace. Le roi y consent et Chimène se désespère de ce nouveau coup.

Acte III – Cinquième tableau – La chambre de Chimène. Seule, Chimène peut enfin pleurer sur cette obligation où elle se trouve de venger son père tout en demandant la tête de son amant. (C’est l’air admirable « pleurez mes yeux… ».) Entre Rodrigue, venu lui dire adieu. Commence alors le duo attendu, où se mêlent reproches, plaintes, évocations douloureuse du bonheur passé. Rodrigue annonce qu’il va mourir et Chimène le supplie de revenir vainqueur pour rendre moins coupable sa faiblesse envers lui. Rodrigue exulte en entendant cet aveu et part au combat.

Sixième tableau – Le camp de Rodrigue – Le combat terminé, les soldats boivent et chantent. Les prisonnières mauresques dansent. Arrive Rodrigue qui leur reproche de mal se préparer à la mort qui les attend. En entendant cela, certains désertent et les autres se préparent à l’affrontement. Rodrigue reste seul éveillé.

Septième tableau – La tente de Rodrigue – Rodrigue s’adresse à Dieu : il a renoncé à l’amour et à la victoire. Saint-Jacques lui promet la victoire.

Huitième tableau – Le camp, la bataille – Les soldats courent au combat ; Rodrigue leur promet le triomphe.

Acte IV – Neuvième tableau – Grenade, Le palais du roi. Les soldats déserteurs ont fait courir le bruit de la mort de Rodrigue au combat. Don Diègue est très fier de la mort héroïque de son fils ; L’Infante et Chimène sont au désespoir et Chimène, libre désormais de laisser éclater son amour, révèle à quel point elle aime Rodrigue.

Dixième tableau – Le palais du roi, la grande cour. Rodrigue, proclamé « Cid » par les Maures, fait une entrée triomphale. Le roi lui demande ce qu’il désire mais seule Chimène peut lui accorder ce qui comblerait ses vœux. On demande donc à Chimène de se prononcer et elle ne peut que faire l’apologie du guerrier. Rodrigue s’étant offert de s’immoler, Chimène cède enfin et accepte d’épouser Rodrigue.

Unable to display PDF
Click here to download

Jules Massenet


Jules Massenet est un compositeur français né à La Terrasse, près de Saint-Étienne, le 12 mai 1842 et mort à Paris le 13 août 1912.
Il est le fils d’Alexis Massenet (1788-1863), industriel fabriquant des lames de faux à Pont-Salomon, près de Saint-Étienne, et d’Adélaïde Royer de Marancour (1809-1875). Benjamin d’une famille de douze enfants, Jules Massenet monte à Paris dès 1848, obtient un premier prix de piano en 1859 puis remporte le Grand Prix de Rome en 1863 grâce à sa cantate David Rizzio. Il rencontre à cette occasion Franz Liszt qui lui demande de le seconder dans ses tâches d’enseignement. Trois ans plus tard, il regagne Paris et y connaît ses premiers succès avec les opéras : La Grand’tante, Don César de Bazan, Marie-Magdeleine et Le Roi de Lahore. En 1878, il est nommé professeur au Conservatoire et compte Gustave Charpentier, Ernest Chausson, Georges Enesco, Henry Février, Charles Koechlin, Albéric Magnard, Gabriel Pierné et Florent Schmitt parmi ses élèves.

En 1884 est créé un de ses opéras les plus populaires, Manon, d’après le roman Manon Lescaut de l’Abbé Prévost. Parmi ses autres œuvres célèbres, Don Quichotte, Hérodiade, Le Cid, Le Jongleur de Notre-Dame et plus encore, Werther, d’après Les Souffrances du jeune Werther de Goethe. Thaïs ne connut le succès qu’une décennie après sa création en raison de son sujet sulfureux, malgré sa superbe Méditation religieuse pour violon solo au deuxième acte, connue sous le nom de Méditation de Thaïs.

Doté d’une force de travail impressionnante, il était capable de composer de nombreuses heures d’affilée : ses journées commençaient à quatre heures du matin, alternant compositions, enseignements et auditions. Il a laissé une œuvre essentiellement lyrique (vingt-cinq opéras) mais aussi pianistique et symphonique.Très influencé par les sujets religieux, il a souvent été considéré comme l’héritier de Charles Gounod.

L’influence de Massenet se ressentira chez de nombreux compositeurs tels Ruggero Leoncavallo, Pietro Mascagni, Giacomo Puccini ou Claude Debussy dans son Pelléas et Mélissandre

 


 

 

 

From Wikipedia™, this document is available under the terms of the GNU FDL at : http://fr.wikipedia.org/wiki/Jules_Massenet

 

The GNU FDL is available at : http://www.gnu.org/copyleft/fdl.html

 

 

Ecouter

⇓ Merci d’avance! ⇓


    No Twitter Messages.